Hôtel du gouverneur militaire

 Retour

Idéalement situé entre la rue Brûlée (où donne son entrée) et la place Broglie (où l’on voit ses jardins), ce bâtiment a été construit de 1754 à 1755 par les deux frères Gayot : l’un est subdélégué à l’Intendance d’Alsace, commissaire des guerres puis prêteur royal, l’autre est administrateur des vivres de l’armée. Il s’agit de l’un des derniers hôtels particuliers bâtis sous l’Ancien Régime et son style Régence, très dépouillé, annonce déjà le retour à l'antique. On y remarque une cour d’entrée monumentale, dépouillée et rythmée par des colonnes à la manière toscane, une immense cage d’escalier intérieure et l’espace d’apparat par lequel on pénètre dans le bâtiment. Des colonnes y supportent une vaste galerie dont le plafond est orné de fresques du peintre alsacien Joseph Melling, probablement exécutées entre 1780 et 1785, qui représentent les dieux de l’Olympe.

Vendu en 1771 au prince palatin Maximilien Joseph de Deux-Ponts, seigneur de Ribeaupierre, colonel propriétaire du régiment d’Alsace et futur roi de Bavière, l’hôtel Gayot est ensuite confisqué au titre des biens nationaux pendant la Révolution. Il est ensuite attribué au commandement de la région militaire française, puis allemande (pendant l’annexion) puis à nouveau française. Il est le siège actuel du gouverneur militaire.

Les suites du rez-de-chaussée, dont les fenêtres donnent sur le jardin et la place Broglie sont aménagées et meublées d’époque Régence et Empire. C’est le lieu de résidence du ministre de la Défense quand il vient à Strasbourg.

Informations

13 rue Brulée
67000 Strasbourg

Partager

Strasbourg Pass - Informations