Abécédaire

Abécédaire

A Strasbourg, la gastronomie est bien plus qu'un art de vivre, c'est une culture nourrie de siècles de tradition qui se renouvelle constamment, alimentée par le talent des grands chefs et le dynamisme de tous les restaurateurs.

Choucroute, baeckeoffe, tarte flambée, spaetzle, foie gras... les spécialités traditionnelles se dégustent en particulier dans les winstubs, ces tavernes à l'ambiance chaleureuse et conviviale. Strasbourg s'illustre par ses centaines de restaurants et brasseries ouverts aux nouvelles tendances et aux cuisines du monde.

 

Alsace
L'Alsace est une grande terre de cuisine qui a donné naissance à d'innombrables spécialités. Le génie de la cuisine alsacienne est d'avoir su employer les ingrédients les plus usuels (œufs, pomme de terre, chou...) pour créer de véritables chefs d'œuvre. Cette cuisine d'origine paysanne s'est embourgeoisée avec de savoureuses inventions comme le foie gras, le pâté en croûte et la pâtisserie, sans jamais perdre son âme.

Bière
Les brasseurs alsaciens se sont réunis en corporation dès 1268 ! Depuis cette date, leur passion pour la bière n'a pas faibli. Plus de la moitié de la bière bue en France est produite en Alsace.

Bibeleskäs
Ce fromage blanc fermier accompagne les pommes de terre sautées. Chacun l'agrémente dans son assiette d'ail, de persil, de ciboulette ou d'oignon.

tn bredle - CRTA MeyerBredele
Les petits gâteaux de Noël annoncent la plus magique des fêtes. Comme il est de tradition d'innover, il y a presque autant de formes et de saveurs qu'il y a d'étoiles dans le ciel.

 Picto bretzel 1

 Bretzel
Ce biscuit salé en forme de cœur est l'emblème des boulangers depuis le 14e siècle. Son origine est aussi lointaine que mystérieuse. 

 

 Baeckeoffe
Ce plat de pommes de terre mijoté dans le vin blanc d'Alsace associe trois viandes : le porc, le bœuf et le mouton. On le cuit dans un plat spécial que l'on scelle avec de la pâte.

Carpe
Elevée dans les étangs dès le 12e siècle, on la déguste de diverses façons. La tradition juive a enrichi ce répertoire.

Choucroute
Le chou râpé et mis en saumure dans des tonneaux, était jadis le seul légume hivernal. La choucroute, monument alsacien de la gastronomie, se déguste en toutes saisons. On l'accompagne de charcuterie ou, dans une version plus légère, de poisson.

Civet
Le lièvre et le lapin connaissent leur heure de gloire dans cette sauce au vin marinée. Le civet est servi avec des spätzle, des nouilles maison ou des pflüte (quenelles de pommes de terre).

Flammekueche ou Tarte flambée
Certains restaurants de campagne ne servent quasiment que ce plat. Cette fine pâte recouverte de crème, d'oignons et de lardons est posée sur la table sur une planche de bois. La tarte se partage entre convives et se mange avec les doigts. Inutile d'en recommander, on vous en rapporte jusqu'à ce que vous disiez stop.

Fleischschneke
Ces "escargots de viande" sont confectionnés en plaçant de la viande sur une pâte à nouille, que l'on roule, que l'on coupe avant de la cuire dans un bouillon. Voilà encore un trésor dont la cuisine alsacienne a le secret.

Foie gras
Le "pâté de foie gras" d'oie est l'invention du cuisinier strasbourgeois Jean-Pierre Clause vers 1780. Mais il a été aidé par les Romains qui ont introduit ce beau volatile en Alsace et par les juifs qui maîtrisaient parfaitement la technique du gavage et de la conservation du foie (dès leur sortie d'Egypte).

tn Kougelhopf - Philippe de RexelKougelhopf
Véritable symbole de l'Alsace, ce gâteau en pâte briochée a une forme unique qui invite au partage. Parfaitement bilingue, on le déguste sucré avec des raisins et des amandes, ou en version salée avec lardons et noix.

KnackPicto knack
Cette saucisse doit son nom au bruit qu'elle produit lorsqu'elle éclate sous la dent ("knacken" en allemand). Invitées d'office sur la choucroute, les knacks sont de toutes les fêtes villageoises.

Lewerknepfle (quenelles de foie)
Ce plat délicieux est bien dans l'esprit de cette cuisine de grand-mère qui accommode les abats avec génie.

Männele (petit homme)
Cette brioche en forme de bonhomme est fabriquée en décembre aux alentours de la St.-Nicolas. En Alsace, tous les moments forts du calendrier ont leur traduction pâtissière.

Matelote
Plat de darnes de différents poissons de rivière, enrichi d'une sauce crémée au Riesling et servi avec des nouilles.

Munster
L'abbaye de Munster aurait inventé ce fromage vers 1339. Son odeur forte est sans rapport avec son goût fin et savoureux. Le munster se déguste froid ou fondu sur des pommes de terre.

Navets salés
Ces navets blancs sont coupés en gros lacets et saumurés comme la choucroute. Ce plat d'hiver accompagne le jambonneau ou les saucisses.

Pâtes
Pendant des siècles, les Alsaciens ont cru être les inventeurs des pâtes (on ne connaissait pas les Chinois). Une chose est certaine, les nouilles alsaciennes riches en œufs sont uniques au monde.

PâtisseriePicto patisserie
Les Alsaciens adorent la pâtisserie. Les créations contemporaines à base de mousses de fruits font bon ménage avec les grands classiques : tartes aux fruits ou au fromage, brioches, meringues glacées...

Presskopf
"Dans le cochon tout est bon", dit le dicton. Ce pâté appelé aussi "fromage de tête" en est la meilleure illustration.

Quetsche
La prune que l'on transforme en pruneau dans le midi connaît ici un autre destin. On la déguste en tarte, en confiture ou on la distille.

Raifort
Le raifort, littéralement "racine forte", est une plante apparentée à la moutarde. Ce condiment accompagne de sa forte présence la viande de pot-au-feu.

Roïgebradeldi
Les roïgabrageldi font partie du repas marcaire servi dans les fermes-auberges vosgiennes.
Ces pommes de terre mijotées avec de l'oignon et des lardons prouvent qu'avec les ingrédients les plus basiques, la cuisine peut atteindre des sommets.

Salade de pommes de terre
Servie froide ou tiède, cette salade bien assaisonnée accompagne les knacks, le jambon ou la palette fumée.

Spätzle
Ces pâtes grosses et irrégulières se faisaient autrefois à la main. C'est l'accompagnement royal d'un civet de lièvre ou d'un coq au vin.

Tarte à l'oignon
C'est l'exemple même de ces petits plats de brasserie, servis dans toutes les winstubs. Pour les bons mangeurs c'est une entrée, pour les autres un délicieux plat principal.

Tourte
La tourte vigneronne fait partie des plats servis dans les fermes auberges. Elle se compose de viandes marinées cuites dans une pâte feuilletée. Souvent parfumée au Riesling, c'est un délice.

Schnaps (eau de vie)
L'eau de vie clôture souvent les bons repas. Elle est réalisée à partir de framboise, prune, mirabelle, quetsche, kirsch, poire ou de marc de gewurtztraminer. Le schnaps a donné naissance à la "Schnapsidee" : délicieux terme qui désigne l'idée géniale et farfelue qui va refaire le monde.

Vin chaud
Il règne en maître sur le marché de Noël avec ses effluves envoûtantes de cannelle et d'épices.

Vins d'AlsacePicto vin
L'Alsace est une grande terre viticole. Ses vins à "Appelation d'Origine Contrôlée" sont nommés par leur cépage ; il y en a 7 : Gewurztraminer, Muscat, Pinot blanc, Tokay Pinot Gris, Pinot Noir, Riesling, Sylvaner. Appréciés dans le monde entier, ces grands blancs fruités et légers se dégustent à l'apéritif et accompagnent à merveille la choucroute ou le poisson.

Wädele
Ce petit jambonneau ou jarret de porc est souvent servi avec de la choucroute. C'est le plat traditionnel des winstubs.

Winstubs
Ces auberges où l'on boit et on mange sont réputées pour leur grande convivialité. La cuisine est traditionnelle et l'ambiance souvent exceptionnelle.

 

 

Copyright © 2014 Office de tourisme de Strasbourg et sa région

Réalisation : DN Consultants   Créé par DN Consultants
HoplaPass - Informations